Location bretagne sud
Publié le - 2236 visites -

Comparatif entre investir en SCPI et en EHPAD

De nombreux véhicules d’investissement attirent de plus en plus d’investisseurs en 2017, notamment les SCPI et les EHPAD. Les SCPI ou sociétés civiles de placement immobilier sont des titres de propriété ayant pour support d’immobilier, tandis que les EHPAD sont des résidences seniors médicalisées avec services loués meublés. Les SCPI peuvent elles-mêmes investir sur des EHPAD, comme c’est le cas pour Primovie. Les grands points sur ces deux types de véhicules de placement.

  • Sur la typologie des biens : les SCPI exploitent à la fois de l’immobilier de résidence et d’entreprises œuvrant dans divers secteurs : santé, commerce, tertiaire, etc. Elles représentent un excellent moyen de diversifier son patrimoine. Les EHPAD quant à eux sont des établissements accueillant des personnes âgées en perte d’autonomie.
  • Sur le rendement : le taux de distribution annuel des SCPI varie entre 4% à 6,45% et plus pour certaines SCPI de rendement. La rentabilité générée par l’exploitation d’un EHPAD est de 4% à 4,5% par an.
  • Sur la fiscalité : en souscrivant à des parts de SCPI, l’investisseur est tenu de s’acquitter des impôts sur le revenu foncier, tandis que l’investisseur en EHPAD est assujetti au paiement d’impôts sur les bénéfices industriels et commerciaux ou BIC. En effet, l’activité de ce dernier est considérée comme étant celle d’une micro entreprise. Il est alors tenu de confier la gestion de sa comptabilité à un expert-comptable agréé.
  • Sur le mode d’investissement : pour investir en SCPI, l’associé souscrit à des parts auprès d’un opérateur agréé par l’AMF. Il a le choix entre souscrire à des parts de SCPI fiscales destinées à réduire ses impôts, à des parts de SCPI de rendement ayant pour vocation de générer un rendement élevé, ou encore à des SCPI de revalorisation destinées à dégager de la plus-value. L’investissement en EHPAD en revanche se concrétise par l’achat d’un appartement auprès du gestionnaire, puis par la déclaration de son début d’activité en tant que loueur en meublé non professionnel auprès du Greffe du Tribunal de Commerce.

Postez votre message concernant notre billet si vous avez envie d'exprimer votre opinion !

Les publications similaires de "Actualité"

  1. 6 Mai 2022La pergola bioclimatique, de plus en plus populaire dans les jardins privés.194 visites
  2. 18 Mars 2022En quoi consiste l'avantage essentiel d'un Plan PER ?274 visites
  3. 22 Fév. 2022Quels moyens pour gérer son patrimoine personnel ?300 visites
  4. 13 Fév. 2022Ne rater aucune région incontournable du sud de la Bretagne309 visites
  5. 2 Fév. 2022Les étapes d'une estimation immobilière353 visites
  6. 18 Janv. 2022SCPI ou OPCI : quel placement choisir ?382 visites
  7. 17 Janv. 2022Investissement : quelles perspectives pour l’immobilier locatif en 2022 ?353 visites
  8. 16 Janv. 2022Investissement locatif : quels sont les avantages de la colocation ?338 visites
  9. 15 Déc. 2021Devenir rentier immobilier en partant de rien : comment ?426 visites
  10. 7 Déc. 2021Comment financer un investissement dans un parking ?493 visites
  11. 18 Nov. 2021La location de bureaux à Toulouse est-elle rentable ?455 visites