Location bretagne sud
Publié le - 648 visites -

Comparatif entre investir en SCPI et en EHPAD

De nombreux véhicules d’investissement attirent de plus en plus d’investisseurs en 2017, notamment les SCPI et les EHPAD. Les SCPI ou sociétés civiles de placement immobilier sont des titres de propriété ayant pour support d’immobilier, tandis que les EHPAD sont des résidences seniors médicalisées avec services loués meublés. Les SCPI peuvent elles-mêmes investir sur des EHPAD, comme c’est le cas pour Primovie. Les grands points sur ces deux types de véhicules de placement.

  • Sur la typologie des biens : les SCPI exploitent à la fois de l’immobilier de résidence et d’entreprises œuvrant dans divers secteurs : santé, commerce, tertiaire, etc. Elles représentent un excellent moyen de diversifier son patrimoine. Les EHPAD quant à eux sont des établissements accueillant des personnes âgées en perte d’autonomie.
  • Sur le rendement : le taux de distribution annuel des SCPI varie entre 4% à 6,45% et plus pour certaines SCPI de rendement. La rentabilité générée par l’exploitation d’un EHPAD est de 4% à 4,5% par an.
  • Sur la fiscalité : en souscrivant à des parts de SCPI, l’investisseur est tenu de s’acquitter des impôts sur le revenu foncier, tandis que l’investisseur en EHPAD est assujetti au paiement d’impôts sur les bénéfices industriels et commerciaux ou BIC. En effet, l’activité de ce dernier est considérée comme étant celle d’une micro entreprise. Il est alors tenu de confier la gestion de sa comptabilité à un expert-comptable agréé.
  • Sur le mode d’investissement : pour investir en SCPI, l’associé souscrit à des parts auprès d’un opérateur agréé par l’AMF. Il a le choix entre souscrire à des parts de SCPI fiscales destinées à réduire ses impôts, à des parts de SCPI de rendement ayant pour vocation de générer un rendement élevé, ou encore à des SCPI de revalorisation destinées à dégager de la plus-value. L’investissement en EHPAD en revanche se concrétise par l’achat d’un appartement auprès du gestionnaire, puis par la déclaration de son début d’activité en tant que loueur en meublé non professionnel auprès du Greffe du Tribunal de Commerce.

Postez votre message concernant notre billet si vous avez envie d'exprimer votre opinion !

Les publications similaires de "Actualité"

  1. 25 Nov. 2018Notre partenariat avec le leader Le Mas Toulousain27 visites
  2. 22 Oct. 2018Voici pourquoi nous faisons confiance à Le Mas Toulousain93 visites
  3. 28 Sept. 2018Un appartement avec piscine c’est possible135 visites
  4. 26 Sept. 2018Miser sur la scpi fiscale en 2018-2019122 visites
  5. 24 Sept. 2018Le Mas Toulousain recueille beaucoup d'avis positifs122 visites
  6. 15 Mars 2018A qui s'adresser pour de la défiscalisation immobilière ?478 visites
  7. 12 Mars 2018Faciliter la transmission d’un bien immobilier avec le démembrement441 visites
  8. 10 Mars 2018Différence entre une USLD et un EHPAD427 visites
  9. 24 Fév. 2018L’investissement en loi Pinel est-il toujours efficace ?589 visites
  10. 21 Fév. 2018Où placer son argent en 2018 ?536 visites
  11. 3 Nov. 2017Présentation du groupe Idylia858 visites